Boutique santé plus

Conseils et actualités à propos de votre santé

Médecines douces : quelle plante pour vous aider à mieux vivre la période de la ménopause ?

Publié le par dans Autour des médecines alternatives et complémentaires | Aucun commentaire |

Dans la vie d’une femme, la ménopause correspond à une période délicate à traverser. Un véritable chamboulement vient affecter l’organisme et provoquent des troubles désagréables et inconfortables. Les symptômes les plus connus qui en résultent sont par exemple les bouffées de chaleur si gênantes, une baisse de moral, la prise de poids, … . Recourir aux plantes pour affronter ces changements physiologiques et la disparition du cycle menstruel est loin d’être dénué de sens.

La ménopause : des symptômes difficiles à vivre

La période de pré ménopause présentent différents signes et troubles qui apparaissent et s’intensifient. Au delà du bouleversement émotionnel et physiologique représenté par la chute hormonale, la fin de sécrétion des œstrogènes, la diminution progressive de la fréquence du cycle menstruel puis finalement par l’arrêt des règles, ce sont les symptômes liés à cette période que vont devoir subir les femmes qui sont de loin le plus difficile à vivre.

Fatigue, troubles du sommeil, déprime, prise de poids, bouffées de chaleur sont les plus connus. Des douleurs articulaires, une sécheresse vaginale et parfois aussi cutanée sont aussi d’autres conséquences de ce processus physiologique qui s’installe.

La gemmothérapie et les bourgeons d’airelle pour soulager les symptômes de la ménopause

Recourir à la gemmothérapie pour traverser le cap difficile de la ménopause est souvent une alternative aux solutions plus classiques comme les œstroprogestatifs de synthèse . La gemmothérapie se base sur l’utilisation  à des fins thérapeutiques des principes actifs détenus dans les bourgeons des plantes. C’est le bourgeon d’airelle ou vigne du mont Ida qui va retenir notre attention ici.

Les bourgeons d'Airelle utilisés en gemmothérapie

L’airelle, Vaccinium vitis-idaea, de la famille des éricacées, est une plante médicinale dont les vertus se situent principalement dans les bourgeons et les jeunes pousses. En gemmothérapie, les bourgeons d’Airelle sont recommandés dans la ménopause par exemple comme antispasmodique afin de lutter contre les bouffées de chaleur.

Les jeunes pousses d’Airelle sont donc conseillé en gemmothérapie pour soulager et traiter certains symptômes de la ménopause. Elle permettra de rétablir et en quelque sorte de rééquilibrer le taux d’œstrogènes grâce à la quercétine. Elle se substituera aux hormones et donc pourra ainsi réduire de façon significative les bouffées de chaleurs. Choisissez en priorité des bougeons avec un label bio, Ecocert par exemple.

 

baies-airelle

Utilisée en période post-ménopause, elle contribuera à traiter de manière naturelle les kystes à l’ovaire ou les fibromes utérins.

La phytothérapie : des plantes thérapeutiques pour soulager les maux féminins et rétablir un équilibre hormonal

Durant la période de la pré-ménopause, la phytothérapie propose des solutions thérapeutiques intéressantes qui contribuent à maintenir et restaurer l’équilibre hormonale.

L’Alchémille est depuis longtemps utilisé en phytothérapie pour ses vertus qui permettent de réguler le cycle et surtout de réduire considérablement les hémorragies utérines grâce notamment à sa forte teneur en tanins. Alchemilla Vulgaris rétablit l’équilibre fragile entre les œstrogènes et la progestérone.

Une autre plante vient soulager et prévenir les maux féminins si contraignant : le Gattilier . Il est préconisé pour traiter le syndrome prémenstruel.

D’autres plantes comme la Sauge viendront ensuite contribuer à stimuler le flux sanguin et de ce fait agir sur la production d’ostéogènes.

sauge-phytotherapie

Le Ginseng, le Millepertuis, la Valériane et la Passiflore pour ne citer qu’eux viendront soutenir la femme quand elle aura à faire face aux baisses de moral, troubles du sommeil, fatigue  ou autres stress liés à cette période difficile et incontournable et le bouleversement émotionnel qu’elle provoque.

Je vous conseille à ce sujet d’écouter cette émission de radio consacrée à la ménopause très intéressante qui aborde le sujet des médecines douces.

L’analyse du docteur Hugues Reynes, Gynécologue obstétricien, évoquée au cours de l’émission est d’ailleurs extrêmement intéressante. N’hésitez pas aller consulter son blog et à regarder la vidéo dédiée au sujet de cet article. Son approche de cette période de la vie d’une femme vous permettra de l’aborder d’une manière plus sereine et de l’appréhender sous un angle intéressant et différent de ce que l’on peut lire dans les pages santé de certains magazines féminins.